SIRIONA,

SIRIONA,

Le Moulin Neuf / Les anilles

 

Janvier 2013

 

Dès le début du chantier, l'attention fut attirée par certaines pierres sur lesquelles étaient dessinée une forme en creux.

Les extrapolations sont allées bon train ! Mais finalement, l'explication est toute simple : ces pierres portent la trace d'un des éléments essentiels du fonctionnement des moulins.

 

 

Cliquer pour agrandir. Photo S.A.H.S.G.

 
Ces traces attestent que les pierres où elles sont incrustées étaient destinées à devenir des meules.
En effet il s'agit d'une ébauche de forme devant recevoir l'anille. Une anille est la pièce métallique - elle pouvait avoir différente forme - qui communique la force d'entraînement à la meule supérieure. Elle devait être scellée dans la pierre creusée pour la recevoir et reliée à l'axe de rotation.
Ces formes sont donc les cavités qui ont été ébauchées sur une pierre finalement abandonnée. La pierre ne convenait pas. Elle a été utilisée en réemploi, retaillée et finalement disposée dans un mur comme un motif décoratif.

Pour approfondir ce dispositif technique, consulter deux sites spécialisés dans ce domaine :

 

//moulindelamousquere.pagesperso-orange.fr/pages/tournant.htm

 

//www.guyenne.fr/association/Anille/Anille.htm



08/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres