SIRIONA,

SIRIONA,

Le Moulin Neuf / Témoignage

 

Le Moulin Neuf ...

  

Par Norbert Lados

 

Pour évoquer ce qui nous rattache au Moulin Neuf, le premier chantier archéologique de l'association, deux photos familiales ont été choisies pour apporter  des éléments que l'on ne peut que difficilement imaginer aujourd'hui avec les broussailles qui ont tout envahi.

Le Moulin Neuf était un lieu de vie pour notre grand-père Pierre Lahiteau qui avait son bout de vigne à quelques encablures, mais aussi pour de nombreux enfants du quartier de La Garengue. Il existait tout un univers avec les arches de pierre, le moulin, et tout près, la Chapelle Saint-Amand. C'était un ensemble qui nous émerveillait.

Les deux photos qui suivent illustrent la vie de cet endroit dans notre jeunesse. Le Moulin Neuf est en ruine depuis le XIXe siècle, mais il nous attirait, et beaucoup de choses se passaient autour. Cela permet d'imaginer ce que ça devait être lorsque le moulin était en pleine activité avec le passage des deux bras du Ciron ! 

Sur la première photo prise en 1964, on aperçoit nettement le talus du chemin de fer, et on devine en arrière-plan sur la droite, le bosquet du Moulin Neuf. On remarque également que Pierre Lahiteau faisait pousser du maïs dans le champ qui est désormais envahi par la végétation. C’est lui, qui aux abords du bief, avait bâti pour ses petits-enfants la cabane en planches nommée “Ranch du Kentucky”.

Les arches de pierre sous lesquelles coulait le bras du Ciron venant de Sanches se trouvent à droite de la photo. Le garçonnet juché à droite sur la palissade est Dominique Lados, qui comme beaucoup d'enfants du quartier, aimait jouer dans la vieille vallée qui s'étend jusqu'au bas du Château Saint-Amand.

 

Photo 1

Collection particulière

 

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

 

La deuxième photo a été prise en 1978. Le moulin est à gauche dans le bosquet avec les arches. On note que le niveau de l'eau est encore élevé dans la défuite du Moulin Neuf.

La partie nettoyée du pré que l’on aperçoit derrière les arbres se trouve à Barsac.

En effet, à cet endroit, la propriété de la famille Lahiteau se trouvait à cheval sur Preignac et Barsac, car c'est le Ciron du Moulin Neuf qui délimite les deux communes. 

 

Photo 2

Collection particulière

 

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

La construction du chemin de fer au milieu du XIXe siècle a considérablement changé la perspective des lieux, car les deux cours d'eau de Sanches et du Moulin Neuf coulaient au bas du quartier, puis se rejoignaient en aval 200 mètres plus loin. Ensuite, la rivière passait au pied du Château Saint-Amand et rejoignait le bras venant de Pernaud.

 

 

 



16/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres